FANDOM


La cruauté est un art...Les coups que je te donne sont comme un pinceau sur une toile, ta face meurtrie sera, incontestablement, l'une de mes plus belles oeuvres !

Shingeki-no-Kyojin-1-8

Histoire (triste)Modifier

Molderac, de son véritable nom "Harold", descend d'une noble lignée issue des territoires d'Hautebrande. Lors des premières invasions orques sa mère fut violée par l'un des envahisseurs, probablement curieux de goûter les "produits " locaux, pour ensuite donner naissance à Harold un an plus tard.

Harold était un bâtard, le fait que leur unique descendant soit un métis mi-homme et mi-orc entraina de nombreux désacords et scandales dans sa famille ; Et comme un malheur n'arrive jamais seul, sa mère périt lors de l'accouchement. Profondément perturbé par la mort de sa femme, et par la simple existence de ce qui lui servait de fils, le père sombra dans une profonde dépression dont il ne se remit jamais. Laissant l'éducation d'Harold aux mains de son frêre dont sa haine pour les orcs n'avait d'égal que sa cruauté. Autant vous dire que notre pauvre bâtard eu la vie dure : Subissant sans rêlache les insultes et les coups de son tuteur, Harold était également forçé d'accomplir les tâches les plus ingrates et humiliantes qu'il soit pour quelqu'un comme lui. Hélas pour lui les ennuis ne s'arrêtèrent point là.

A la mort de son père Harold fut contraint de fuir le domaine familial, traqué par son oncle qui refusait d'accepter que la succession de la famille revienne à un bâtard tel que lui. Par de généreux pôts-de-vins l'oncle parvint à soudoyer les notaires pour qu'ils fassent disparaitre l'acte de naissance d'Harold ou tout autre document témoignant de son apartenance à la famille. Privé de tout ce qu'il possédait, Harold n'eut pas d'autre choix que de quitter la région, subissant les brimades et le dégoût des autres partout où il allait.

Harold erra durant de longues années, survivant comme il le pouvait tout en s'efforçant de fuir le regard des autres. Il se sépara définitivement de son nom le jour où il découvrit que son oncle n'avait toujours pas renoncé à l'éliminer et que ce dernier avait même lançé des hommes à sa recherche. Se rebaptisant "Molderach" il embarqua le même jour sur un navire à destination inconnue, en esperant que cela suffise à le débarasser de ses poursuivants. Mais Molderach du également subir la haine et le mépris des marins, mais alors qu'il s'était résigné à subir son sort sans même se défendre, une créature des plus improbable vint changer sa vie.

Il se nommait Débilitas, tout comme lui il était un bâtard victime des agressions d'ogres lors des invasions orques. Fils du capitaine du navire il était craint par tous. Non pas à cause de son statut, mais à cause de sa brutalité digne de tout ogre se respectant. Débilitas se reconnaissait en Molderach, tout comme lui il avait subit d'inombrables préjugés et d'humiliations à cause de son métissage, mais contrairement à lui, Débilitas s'était rapidement rendu compte des avantages que cela lui conférait. Du haut de ses trois mètres, Débilitas était parvenu à se faire respecter en usant de la violence la plus brutale et iraisonnée qu'il soit. Véritable cauchemar pour les rascistes, il prenait un plaisir particulièrement malsain à s'acharner sur ces derniers. Il prit Molderach sous son aîle et l'incita à réveiller la brutalité de l'orc qui sommeillait en lui, sans quoi il resterait à tout jamais une créature seule et misérable. Les années passées en compagnie du demi-ogre lui ouvrirent rapidement les yeux. Les deux métis devinrent inséparables, et sous l'insistance de Débilitas, Molderach s'adonna petit à petit à la rancoeur et la sauvagerie qu'il avait refoulé en lui durant toutes ces années.

Les deux firent régner la terreur au sein de tout les équipages dans lesquels ils voyagèrent, leurs rares escales sur la terre ferme n'était qu'une occasion pour eux pour provoquer toutes sortes d'ennuis : Vandalisme, violence, vols... Molderach voyait partout des pretextes pour se venger de toutes les brimades qu'il avait subit, et autant dire qu'il s'en donnait à coeur joie. Mais les aventures du duo terrible ne durèrent pas, au cours d'un incident en mer le père de Débilitas fut grièvement blessé et contraint de ne jamais plus embarquer. Contrairement à Molderach, le demi-ogre était redevable envers son géniteur qui n'avait jamais cessé de le considérer comme son véritable fils, Débilitas ne pouvait pas se résoudre à l'abandonner à son sort.

Les deux amis se séparèrent, convaincus que leurs chemins se croiseraient un jour à nouveau. Mais à présent qu'il se retrouvait de nouveau seul, Molderach se remémora les malheurs qu'il avait vécu par le passé, ainsi que celui qui en était responsable. Les années passées auprès de Débilitas l'avait endurçi aussi bien moralement que physiquement, Molderach ne pouvait s'empêcher de continuer à haïr son oncle, il se mit sur la piste des hommes qui le traquaient toujours pour les tuer de la façon la plus sauvage qu'il soit, puis fit livrer leurs cadavres meurtri à la résidence de son oncle. Suite à quoi il repartit pour une destination inconnue, animé par un but connu de lui seul.



Albion, Dun-Morog, et quelques nabots verdâtres après,Modifier

Au cours de sa vadrouille Molderach eut l'occasion de se faire de nombreux ennemis, mais également de se faire connaître en "bien" auprès des rares personnes qui lui trouvèrent une utilité. La dernière connue à ce jour est un gobelin du nom de Krick Magouille , Molderach se proposa en tant que garde du corps afin de gagner sa croûte, mais il était loin de se douter de l'aventure dans laquelle il venait de s'embarquer. Le demi-orc fait désormais partit de la mystérieuse organisation répondant au nom de "La Skriack" dans laquelle il dirige la milice d'une main de fer, même si l'on ignore les raisons qui le poussent à y rester, tout porte à croire qu'il y nourrit un interêt particulier. A moins qu'il ne s'agisse de raisons bien plus sombres et complexes que cela?



Description Physique,Modifier

Moldi2

Je vous répugne? Mais c'est justement mon but !

Molderach est, incontestablement, l'un des hommes les plus laids et disgracieux qu'Azeroth ait porté. Depuis sa naissance le demi-orc souffre d'une malformation musculaire qui crispe sa machoire, étirant ses lèvres de façon à lui donner cette effrayante impression de "sourire forçé" qu'il est sera condamné à arboré jusqu'à la fin de ses jours. Ajoutez à cela son double-menton, sa peau grasse et acnéique, son crâne chauve comme une tête de mort, un horrible nez renfrogné et entièrement recouvert de points noirs, sans oublier ses grandes dents jaunâtres dont l'hygiène laisse fortement à désirer.

Mais en dépit de son immense laideur, Molderach semble avoir été généreusement 

Moldi

avantagé sur le plan physique. Bien que bossu sa musculature n'a rien à envier à celle d'un vétéran d'Orgrimmar.

Nul ne sait si c'est pour masquer sa laideur ou pour une autre raison, mais Molderach porte à longueur de temps un masque de métal sombre et à l'allure effrayante, et dont l'apparence rappelle celle d'un visage difforme et souriant. Un enchantement a été apposé sur ce heaume il y a bien longtemps, et dont l'effet consiste à générer une lueur verdâtre de l'intérieur ce dernier, dissimulant ainsi la totalité du visage de son porteur. En dehors de cet enchantement pas spécialement utile, le heaume ne possède par la moindre propriétée magique.






Description psychique,Modifier

Je suis, incontestablement, un maître en matière de saloperies.

Molderach est un être absolument odieux, mal-élevé, disgracieux, brutal...On pourrait le qualifier comme étant dépourvu de qualité, même si ce dernier pourrait être tenté de vous convaincre de l'inverse par la force brute. Pour Molderach tout les pretextes sont bons pour faire usage de la violence et de la vulgarité, malmenner les faibles est l'une de ses activitées favorites, et le bougre aime également faire parler de lui et se vanter de ses méfaits.

A l'exception des dénommés Débilitas et Krick Magouille, Molderach ne semble pas avoir démontré les moindres signes de respects ou d'obéissances envers qui que ce soit ; Nous prouvant une fois de plus qu'il n'est qu'un sale sociopathe sans cervelle qui ne se plie qu'à plus fort ou plus important que lui.

Molderach est souvent confondu à tord avec un orc, curieusement ce genre d'erreur ne semble pas le fâcher plus que la normale, en revanche les préjugés sur le métissage le mettent dans une colère noire. Il ne fait pas bon d'être raciste dans ces moments là.

Molderach porte une aversion particulière envers les elfes, il jalouse secrètement leur beauté et leur grâce qu'il ne possèdera jamais. Par dépit il s'acharne plus particulièrement sur eux. Pour des raisons inconnues il ne montre aucune, ou alors peu, de sympathie vis à vis des autres demi-orcs.


Généalogie,Modifier

Si je suis un sale bâtard, alors je serait celui qui aura le privilège de mettre fin à ta vie...De façon brutale j'entends.

Augustus Lamington : Porté disparu depuis la fin des invasion orques (Actuellement à la tête d'une organisation méconnue nommée "Culte de l'Azerothologie").

Brenda Noirétang : Compagne d'Augustus, a mené une existence paisible dans le domaine familial en Hautebrande jusqu'à la récente invasion des réprouvés durant laquelle elle perdit la vie.


Varwick Lamington : Fil d'Augustus et Brenda, il était très proche de son père et disparu peu de temps après ce dernier. Varwick n'a ni épouse ni descendants.


William Lamington : Frêre de Varwick et père de Harold, il se laissa dépérir suite à la mort de sa femme.

Olvia Vilemain : Femme de William, elle mourru suite à son premier accouchement.


Frederik Lamington : Frêre de Varwick et William, s'est enfuit du domaine familial suite à l'invasion des réprouvés, sa situation actuelle est inconnue mais ses tueurs sont toujours à la recherche d'Harold. 

Bernadette Lyone : Epouse de Frederik, tout comme lui sa situation actuelle est inconnue.


Valterius J. Lyone : Frêre de Bernadette, il est en froid avec la ligné Lamington depuis bien longtemps, rien n'est connu à son sujet.

Helga Lamington : Epouse de Valterius, décédée dans des circonstances encore inexpliquées à ce jour.


Gyth Lamington : Fille de Valterius et Helga, portée pour morte en même temps que sa mère, son corps n'a jamais été retrouvé.


Harold Lamington : Fils bâtard de William et Olvia, il est actuellement au service de Krick Magouille sous le nom de Molderach.



Phrases notables,Modifier

-Puis-je le mollester?

-C'est le Grand Monsieur KRICK MACOUILLE ! ...Ah non ! C'est Krick Magouille !

-Toi, tu vas bientôt pouvoir déguster tes propres dents.

-Et moi je propose que je t'arrache un bras pour te le planter dans le fion. Subtil, n'est ce pas?