FANDOM


[REFONTE EN COURS !]

La Villembrack est le cœur du Cartel Kaboum, elle est vue par beaucoup comme une "seconde Kezan". -En beaucoup plus petite, beaucoup plus moche, et beaucoup moins riche-.

En fait, on pourrait même avancer qu'elle n'est vue par personne comme une seconde Kezan.

WoWScrnShot 092013 085734

L'imposant bordel qu'est la Villembrack, actuellement.

Prélude, la fin de l'Île Kaboum Modifier

Il y a plusieurs années de cela, alors que la Cartel Kaboum dût s'aventurer en Outre-Terre pour participer à la Guerre qui venait d'y éclater (cf: "L'Outre-Terre en l'an 45"), Kab décida qu'il était temps de quitter l'Île Kaboum.

L'Île qui servait de capitale au cartel depuis la création de celui-ci était en effet devenue inutile et très peu rentable, dès lors que les gobelins avaient pris la décision de devenir nomade.

WoWScrnShot 091913 214715

L'Île Kaboum, à son apogée.

Le prince marchand décida donc de fausser les relevés géologiques des mines de l'île en faisant croire que celles-ci regorgeaient d'or, et c'est ainsi qu'il se débarassa du foyer de son oeuvre, une arnaque grosse comme dix terrains de foot bombe en poche.

L'idée de génie, le recyclage ! Modifier

Recycler, c'est bien. Un tas de gens vous le diront. Mais ce n'est pas vraiment comme cela qu'a raisonné Kab quand il s'est rendu compte, au bout de plusieurs années de voyages, qu'il manquait une base centrale à son cartel. Un endroit où entreposer sans soucis toutes ses richesses et où loger de nombreux imposés fiscaux. 

Malheureusement, le Cartel manquait cruellement d'argent, la base pétrolière de celui-ci et les pillages réalisés en Uldum suffisaient à peine dégager quelques bénéfices, le Némésis aspirant tout le reste pour pouvoir voler et mener des croisades contre le Marteau du Crépuscule.

C'est alors qu'il eut L'IDÉE ! Pas besoin de créer ! Recyclons ! En effet, l'Île Kaboum, bien que désertée par le Cartel et par les chasseurs de trésors -vites déçus- attirés là, possédait encore l'ensemble de ses bâtiments !

Et c'est ainsi que Kab ordonna que l'on démantèle les habitations, la Place Haute, la route, les quais et tout le reste, pour reconstruire la ville à l'emplacement du nouveau foyer du Cartel.

Menant un raisonnement tout à fait intelligent, Kab décida de placer la nouvelle capitale du Cartel dans le cœur d'un volcan endormi.

Assez causé, place aux travaux !Modifier

Construire la ville prit longtemps, très longtemps. Il fallait acheminer l'ensemble des infrastructures, pièces par pièces et les remonter dans un tout nouvel agencement. La Place-Haute et le terrible canon Kaboum prirent le plus de temps, sans parler du gigantesque hangar du Némésis, qui fut construit avec les anciennes pièces en métal composant les chiottes publiques de l'Île Kaboum.

Note: On ignore aujourd'hui si ledit hangar contient ne serait-ce qu'un tricycle.

La nouvelle capitale naquît ainsi, vint d'abord l'Allée princière, le Quartier de la Gobelinitude, celui de la Baie, la Plateforme Ouvrière, les très nombreuses pompes à pétroles, puis la Place Haute. Le volcan ne donnant aucun accès à la mer, la petite sœur de la ville fut crée, à flanc de celui-ci.

La ville fut nommée "La Villembrack", nom choisi par le Prince-Marchand pour d'obscures raisons, et ce nom fut décliné sous différentes formes qui seront abordées ci-dessous.

La légende raconte qu'aujourd'hui encore, on peut entendre Kab marmonner à ce propos: "Quel nom de merde".

L'Allée princièreModifier

L'Allée princière est le point névralgique de la ville. On y trouve les structures les plus importantes de celle-ci, à savoir le Dortoir Bleuzouille, accueillant les nouvelles recrues ("bleuzailles", venant de l'expression gobeline "nique bien") du Cartel.

WoWScrnShot 091913 212734

L'Allée princière, en pleine activité.

Le dortoir est placé à côté du marché de la ville et du Repos du Camarade, l'auberge accueillant les visiteurs désireux de découvrir la place forte du Cartel.

L'Allée, à l'image de la technologie de pointe gobeline -d'il y a vingt ans- détient également un garage, où les habitants peuvent faire l'acquisition de leur véhicule pour pouvoir accéder à la route Khass'Gheul, une boutique de barbier et la taverne de monsieur Thénardier. Le point central de cette dernière est incontestablement la banque, sur laquelle est dressée une réplique de la statue de la Baie-du-Butin. Souhaitant la bienvenue aux visiteurs, qui sont bien évidemment ébahis par la classe incontestable de l'endroit.

L'endroit est aussi le cœur des affrontements entre Liquideurs et Allumeuses.

Le Quartier de la GobelinitudeModifier

WoWScrnShot 091913 213109

Le Quartier de la Gobelinitude, répondant à l'idéale Skriackien.

Le Quartier de la Gobelinitude est à l'image de la Skriack. Les membres du cartel peuvent choisir d'y habiter et ledit quartier contient même un superbe laboratoire, souvenir de l'époque de Cabestan, pendant laquelle Kab a failli se faire tuer dans un bâtiment du même type.

Ce sont les Liquideurs qui contrôlent ce quartier, ils ont, pour le faire savoir à tout le monde, installé des "A bordel de merde, ce que c'est chiant ces poissons qui vous foutent de l'eau plein la figure !" plus communément appelés "Flop-Flop" aux divers points d'accès du quartier, arrosant toute personne entrant sur leur territoire.

Le Quai KaboumModifier

Cette partie de la ville n'a rien de particulier, mis à part le fait qu'elle formait avant le quai principal de l'Île Kaboum. Elle donne accès au Quartier de la Baie, à la Plateforme Ouvrière, mais aussi au petit "Quartier Craignos". 

De nombreux ouvriers transitent sur le quai, allant de la ville à la plateforme ouvrière, des règlements de compte y ont souvent lieu entre Allumeuses et Liquideurs, les Allumeuses contrôlant la plateforme ouvrière alors que les Liquideurs ont besoin de s'y rendre pour atteindre la "Villembrack-sur-Mer".

Le quai est aussi un endroit intéressant pour toute personne désireuse de faire la promotion de quelque objet que ce soit, ou de distribuer de la propagande.


A suivre !Modifier