FANDOM


Présentation Modifier

Ss (2014-04-10 at 12.06.11)

De toute les étrangeries des Barmudes, l'Hydre des Jungles est sûrement une des plus singulière.

L'Hydre des Jungles, portant un nom erronné, n'est pas une Hydre, mais un reptile se rapprochant plus d'un lezard, ou d'un crocolisque terrestre, avec comme caractéristique un long cou et... Une capacité étrange à pouvoir léviter.

Cette créature, arborant souvent des teintes vives qui la fait ressortir dans la Jungle, vit essentiellement dans les branches des grands arbres que l'on trouve dans les Jungles, et lévite de branches en branches ainsi. Elle se nourrit de l'écorce des arbres et secrète une salive semblable à de la sève qui agit comme du béton... Avec un durcissement plus rapide. 

En somme, cette créature est pacifique, et attaque si elle se sent menacée. C'est une des créatures les plus étrange des Barmudes et de nombreuses études portent sur elle.

Origine Modifier

A ce que l'on sache, cette créature est là depuis toujours... Dans les Barmudes. En effet, on a jamais vu de spécimens pareils ailleurs que dans les Jungles profondes et grotesques de Strangleronce. 

On raconte que c'est une évolution des crocolisques, qui ont dû s'adapter à un désastre météorologique dans la région.

Appellation scientifique Modifier

Caractéristiques Modifier

Possédant une carapace souple, elle est néanmoins peu dure comme de l'écorce d'un gros arbre. Deux excroissances semblables à des cornes sont visibles au dessus de ses yeux et servent à les protéger du soleil. Les dents de la créature sont nombreuses et imposantes, elles pourraient broyer une main avec aisance déconcertante, et enfin, un long cou singulier est visible sur la bête. 

Les Hydres des Jungles mesurent en moyenne deux mètres, et sont lourds d'environ 70 kg.

Ce qui rend singulier cette créature est sa capacité à léviter. En fait, ce n'est pas vraiment de la lévitation. Deux membranes souples et très résistantes sont visibles des pattes avants jusqu'aux pattes arrières, et en se dépliant, cex deux membranes font planer l'Hydre des Jungles pendant une certaine période qui n'est pas très longue pour les Hydres, étant donné qu'ils bondissent d'arbres en arbres.

Des tâches de couleur vives sont visibles partout sur les créatures et les rendent chacune singulière : Elles ont toutes des tâches de couleur unique.

Anecdotes Modifier

  • Lorsque les Hydres des Jungles ont leur gueule semblant cracher de la cendre, cela veut dire qu'il s'apprête à lancer leur cire durcissante pour se défendre.
  • On raconte qu'uriner sur les projections de cire la fait perdre son effet durcissant.