FANDOM


[Page absolument plus à jour depuis un moment]


Grial est sûrement le meilleur Prince-marchand du Cartel Cogiterouage , vous verrez bientôt pourquoi.
Grial portrait

Portrait de de Grial Cogiterouage.

Personnages importants

  • Haffial Cogiterouage était le père de Grial Cogiterouage, il n'était pas le meilleur Prince-marchand mais sans lui, le Cartel Cogiterouage n'existerait pas et la Skriack probablement non plus. Il a été la cause, a régné durant la Guerre des rouages et est mort peu après, glissant sur une flaque de bave.</li>
  • Commandant Givral Missile-fixe. Ami d'enfance de GrialGivral Missile-fixe était le meilleur stratège militaire du Cartel Cogiterouage et a arraché une victoire au Cartel Gentepression durant la Guerre des rouages puis est mort héroïquement durant cette victoire. La rue princière de la Nouvelle-Bombe portait son nom en mémoire de son sacrifice.</li>
  • Meggy Danse-argent était la femme de Grial Cogiterouage et était la mère de son fils peu connu, Filial Cogiterouage.</li>

    Le commencement

    Né au début de la Guerre des rouagesGrial Cogiterouage n'a pas souvent eu l'occasion d'être avec son père. Contrairement à HaffialGrial fut éduqué à l'école principale de la Nouvelle-Bombe devenant plus intelligent que la moyenne des habitants de la ville. Il aimait beaucoup les cours de politique, d'économie, de géographie et d'Histoire.

    Il commença sa carrière de politicien à l'âge de neuf ans en créant sa propre bande avec ses amis. Il inventa une hiérarchie leur permettant d'être très organisés et de mettre sur la tête des autres bandes sans se faire remarquer et sans même se salir les mains.

    Vers ses onze ans, sa bande comptait environ trente Gobelins.

    La Guerre des rouages

    Etant né au tout début de la GuerreGrial ne prit conscience de la gravité de celle-ci qu'à l'âge de quinze ans. A ce moment là, il proposait souvent de l'aide à son père qui la refusait automatiquement.

    On raconterait que Grial s'introduisait souvent dans le bureau de son père quand celui-ci était absent pour modifier les tactiques et il paraîtrait même que la victoire du Commandant Missile-fixe serait due à ses modifications.

    A ses vingt, la Guerre prit fin, il connu alors une grande vague de tristesse dans la Nouvelle-Bombe. De nombreux Gobelins avaient perdus leurs membres les plus chers. Une quinzaine de ses amis étaient eux-aussi décédés.

    Il fit aussi la rencontre Meggy Danse-argent, une sorte de magicienne de cabaret avec qui il se maria et eu un enfant, Filial Cogiterouage.

    Le début d'un empire

    A son vingt-et-unième anniversaire, Grial osa contredire Haffial au sujet de la Guerre, s'ensuivit une dispute des plus violentes et pour finir, Haffial poussa son fils et se dirigea d'un pas pressé vers son balcon pour prendre l'air. C'est alors qu'il glissa sur une flaque de bave et tomba de son balcon.

    Haffial Cogiterouage n'était plus des nôtres.

    Une semaine plus tard, Grial Cogiterouage fut nommé nouveau Prince-marchand de la Nouvelle-Bombe suite au testament présenté par le Maître Bile-d'Geist quatrième du nom. (A ne pas confondre avec celui encore vivant à la Nouvelle-Bombe 2 )

    Grial Cogiterouage, du haut de ses vingt-et-un ans, débuta son règne en grandes pompes. Il mit en avant les métiers de production d'armes et de recherche puis annonça l'obligation aux études aux jeunes Nouvelle-Bombiens. Tous n'étaient pas convaincus, il fallu même faire intervenir la garde pour obliger les parents à laisser leurs enfants aller en cours.

    Grial, voyant que le nombre de glandeurs augmentait, décréta le chaumage illégal et fit enfermer tous les chômeurs en les condamnant aux travaux forcés dans les usines d'armement durant un mois.

    Craignant le mécontentement de ses sujets, il débutta une veritable campagne de propagande qui eu un seul résultat : le succés ! Des centaines d'affiches et de statues le mirent en avant et créa, chez les citoyens, un veritable culte de la personnalité.

    Le Cartel Cogiterouage reprenait du poil de la bête.

    Grial Cogiterouage avait, au bout de vingt ans de combat, rempli les caisses de la ville et pouvait dès à présent relancer le Cartel dans les affaires. Faisant des armes chimiques la spécialité du Cartel , il créa de nombreuses armes très performantes.

    La fin d'un Dieu

    Un matin, Grial Cogiterouage se leva, il s’avança vers le même balcon où avait péri son père il y avait bien longtemps et regarda du haut de ses quatre-vingt ans sa ville. Tous les Gobelins étant en dehors de leurs maisons travaillaient. Il esquissa un sourire... Soudain... Le sol trembla.

    Grial perdit l'équilibre, il lâcha son bâton si précieux. Sa demeure pencha dangereusement. Des cris venaient de tous les côtés de la ville. Grial glissa et tomba de son balcon. Il s'accrocha à une des barrières dudit balcon. Il se retenait de crier.

    Il risqua un regard en bas... De multiples maison de la rue Missile-fixe tombaient en morceaux, les citoyens et les passants couraient en criant à l'apocalypse... Il lança un regarde vers le ciel et aperçu une sorte de dragon en métal et en feu traverser toute la ville. Grial pensa alors au mot le plus connu dans les citations d'hommes célébres de tout Azeroth : "Merde."

    Grial lâcha prise, il tomba encore et encore mais alors qu'il s'attendait à embrasser à bras ouverts le sol, il passa à travers... Grial ferma les yeux avant de se dire "Une minute... QUOI ? !" il les ré-ouvrit et vit en haut de soi la lumière du Soleil qui s'éloignait... Et en bas... Un nuage verdâtre. Il était en train de traverser les mines de Kaja'mite de la cité...

    La Nouvelle-Bombe s’effondrait sur elle-même !

    Avant de s'écraser, Grial pu remarquer de l'eau qui rentrait par l'énorme trou qui remplaçait la Nouvelle-Bombe, un raz-de-marée.

    Ce fut la fin de Grial Cogiterouage, de la Nouvelle-Bombe et de la quasi-totalité de ses habitants.